English | Français

 

Présentation

L’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement en Afrique (IDGPA) est une institution indépendante de recherche sur la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique avec un regard particulier sur les pays de l’Afrique centrale et de l’Afrique australe.
Il constitue un cadre qui permet aux intellectuels et aux chercheurs africains de réfléchir sur la promotion et la consolidation de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la paix et du développement en Afrique.

Depuis l’accession de nos pays à l’indépendance, le continent africain reste confronté à une crise multiforme. Plusieurs facteurs sont à la base de cette crise qui est essentiellement une crise de démocratie, de gouvernance, de paix et du développement.

Pourtant, la démocratie, la bonne gouvernance, la paix et le développement figurent parmi les objectifs prioritaires de l’Union Africaine (UA) et de toutes les organisations sous-régionales africaines. Ils sont au centre des initiatives et programmes de l’UA tels que le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et spécialement le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) dont l’instrument de base est la Déclaration sur la démocratie, la gouvernance politique, économique, sociale et des entreprises.

Après des décennies de “dictatures de développement” qui ont plutôt contribué au sous-développement et aux grosses violations des droits humains et qui ont aussi entrainé de nombreux conflits sur le continent, il est à présent reconnu que la paix et le développement ne sont possibles que grâce à une gouvernance démocratique et que les véritable Etats de développement sont en réalité des Etats démocratiques.

La Banque Mondiale, le Fond Monétaire International et d’autres agences de développement sont, du reste, arrivés au même constat.

La responsabilité primordiale dans la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la paix et du développement en Afrique repose premièrement sur les Africains eux-mêmes. La création de l’IDGPA devrait se concevoir comme un effort supplémentaire de la part des intellectuels africains en vue de réfléchir sur la promotion et le développement de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la paix et du développement sur le continent africain.